La vitamine A

aussi appelée rétinol ou axérophtol

La vitamine A joue un double rôle pour l’organisme.

La carence en vitamine A induit dans un premier temps :

en outre des problèmes oculaires (diminution de la vision crépusculaire, opacification de la cornée, sécheresse des conjonctives) ;

des problèmes cutanés (dessèchement de la peau, atrophie des glandes sébacées) ;

des anomalies de la reproduction ;

ainsi qu’une plus grande sensibilité aux infections et aux complications pulmonaires.

L’excès en vitamine A est également néfaste à l’organisme (troubles articulaires, problèmes de reproduction).

Pour la petite histoire

Dans l’Antiquité, on traitait certains troubles de la vue en faisant consommer du foie. La vitamine A est isolée en 1913, et sa structure chimique connexe en 1931 : c’est un alcool à longue chaîne qui est soluble dans les graisses. Absorbée dans l’intestin grêle, elle se stocke dans le foie. Le béta-carotène est un précurseur de la vitamine A pour le chien, mais le chat n’est pas capable d’effectuer cette transformation.

Rôles dans l’organisme

Vision : adaptation à l’obscurité.

Reproduction : synthèse de certaines hormones.

Métabolisme : synthèse des protéines.

Peau et pelage : la vitamine A régule la croissance des cellules épidermiques, ainsi que la production de sébum. Elle permet de lutter contre la séborrhée et les pellicules qui se forment souvent après un épisode de prurit. Elle agit en synergie avec le zinc et les acides aminés soufrés.

Sources naturelles

Nous pouvons retrouver certaines sources de rétinol dans certains produits tel que : le foies, les viandes, le poissons, les oeufs, ainsi que les produits laitiers.