Environnement

L'impact environnemental du Petfood

L'impact environnemental de l'alimentation des chiens et chats

Les fabricants de croquettes, ou de pâtée, valorisent les morceaux issus d’animaux sains, qui ne sont pas consommés en alimentation humaine. Il s’agit de sous-produits animaux : c’est-à-dire essentiellement des abats – qui ont un impact environnemental inférieur à celui de la viande.

En effet, ils sont issus d’animaux qui ne sont pas élevés pour nourrir les animaux de compagnie mais bien pour nourrir les humains. Leur valorisation pour la fabrication d’aliments pour chiens et chats participent donc à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Les alternatives
aux protéines animales

Aujourd’hui, les protéines d’insectes ont un intérêt nutritionnel pour l’alimentation des chats et des chiens, au même titre que les autres protéines animales. Il est vrai que la production de protéines d’insecte a un impact environnemental moindre que la production de viande destinée à la consommation humaine.

Mais n’oubliez pas : les aliments pour chiens et chats sont fabriqués à partir de sous-produits animaux et non de viandes. Les insectes constituent une nouvelle source d’énergie, là où les sous-produits animaux sont une source d’énergie déjà disponibles qu’il ne faut pas gaspiller.

En prenant pour référence la méthode validée par la Commission Européenne, on trouve peu de différences entre l’impact écologique des aliments à base d’insectes et de ceux fabriqués à partir de sous-produits animaux.