Acide pantothénique

aussi appelé vitamine B5

L’Acide pantothénique :

 

vitamine étant très facilement trouvée dans l’alimentation.

La plupart du temps les déficits nutritionnels en vitamine B5 sont exceptionnels et se soldent par des symptômes généraux sans aucune spécificité.

 

Pour la petite histoire

 

Presque tous les aliments contiennent de la vitamine B5, mais les abats, les œufs, les volailles, les viandes et certains fromages en sont particulièrement riches. Les recherches ont conduit à la mise en évidence de l’acide pantothénique en tant que composant d’une molécule “pivot” du fonctionnement de la centrale énergétique cellulaire (le “coenzyme A”). Cela a permis à Lipmann de recevoir le prix Nobel en 1953. C’est dire l’importance de cette vitamine.

 

Rôles dans l’organisme

 

L’acide pantothénique entre dans la composition du coenzyme A. Lequel est impliqué dans pratiquement tous les métabolismes (glucides, lipides, protides) à des fins de production d’énergie pour la cellule. Associé à d’autres vitamines du groupe B (niacine, choline et inositol) et à un acide aminé particulier, l’histidine, l’acide pantothénique joue un rôle très efficace dans la protection cutanée. Il favorise la synthèse des lipides cutanés, notamment des céramides. Cela permet de limiter la déshydratation de l’épiderme. L’acide pantothénique joue un rôle important dans l’organisme et notamment au niveau des métabolismes des glucides, des lipides et des protéines. Dans l’organisme, la B5 permet aussi la synthèse de stéroïdes et d’hormones : cortisol, adrénaline, etc.

 

Sources naturelles

 

Le nom même de la molécule vient du grec pantos, qui signifie “que l’on trouve partout”…  Cependant, on la trouve en proportions particulièrement concentrées dans les germes, les céréales complètes et dans les variétés d’ortie piquante. La gelée royale est l’un des produits naturels connus les plus riches en vitamine B5.