La pyridoxine

aussi appelée vitamine B6

La pyridoxine est avec la pyridoxamine et le pyridoxal, une des formes de la vitamine B₆.

Un déficit alimentaire en pyridoxine se manifeste par des anomalies cutanées, nerveuses, et sanguines. Elle contribue donc à prévenir ou à traiter certaines maladies touchant les organes en cause.

Pour la petite histoire

La pyridoxine, ou vitamine B6, ne fut découverte et isolée qu’au milieu du XXe siècle, et les recherches continuent pour mieux cerner ses rôles tant ceux-ci semblent nombreux dans l’organisme.

Rôles dans l’organisme

La vitamine B6 agit comme un coenzyme de nombreux systèmes enzymatiques ; elle joue donc des rôles multiples dans les métabolismes, en particulier dans celui des acides aminés.

Elle participe à la métabolisation des acides aminés et du glycogène (glycogénolyse), intervient dans la synthèse de l’ADN et de l’hémoglobine, favorise la production énergétique par oxydation des acides aminés, facilite la croissance, contribue à la synthétisation de l’insuline, stimule la synthèse de la kératine, collabore à la constitution des anticorps, permet de lutter contre le stress et possède une action défatiguante.

Sources naturelles

Comme toutes les vitamines du groupe B, la pyridoxine est une vitamine soluble dans l’eau présente dans différents aliments : levures, germes de blé, viandes. Produits laitiers et céréales n’en contiennent que de très faibles quantités.