Le manganèse

Le manganèse symbole Mn dans le tableau périodique des éléments. compte parmi les oligo-éléments essentiels.

Il participe à l’utilisation des glucides et des lipides par l’organisme. Il entre en jeu dans la lutte contre les radicaux libres. Par ailleurs il contribue également à la qualité de l’os et du cartilage. Il doit donc être particulièrement surveillé chez le chiot ou le chaton, et chez l’animal âgé ou arthrosique.

Pour la petite histoire

Le manganèse est un élément minéral mineur, élément de transition, qualifié en nutrition d’oligoélément minéral de par son importance quantitative faible bien que vitale pour l’organisme. Par son aspect, il est un cousin du fer et il est présent dans de nombreux alliages. Environ 80 % de ses réserves sont localisées en Afrique du Sud. Il est connu depuis des millénaires. En effet, servant de pigment aussi bien dans les peintures rupestres que dans les verres de l’Antiquité. Johan Gottlieb Gahn l’isole à partir du dioxyde de manganèse en 1774.

 

Son rôle dans l’organisme

Oligo-élément participant activement au fonctionnement de la mitochondrie (la centrale énergétique de la cellule), il joue un rôle important dans la formation des cartilages osseux et articulaires. Il participe également à la production d’insuline. C’est un oligoélément essentiel, non synthétisé par l’organisme. Il doit obligatoirement s’apporter par l’alimentation. Il entre dans la structure de nombreuses enzymes. En particulier la superoxyde dismutase impliquée dans les défenses antioxydantes. Il est essentiel au métabolisme des acides aminés (constituants des protéines), des lipides (graisses) et des glucides (sucres).

 

Sources naturelles

De manière générale, les viandes sont des sources médiocres de manganèse, tandis que les céréales, les graines, les fruits, et bien sûr les sels minéraux, en constituent des sources intéressantes. Les aliments d’origine animale qui sont le plus riches en manganèse sont les mollusques.