Les pigments caroténoïdes

Les pigments caroténoïdes sont une famille de pigments jaunes-orangés qui ont un rôle antioxydant.
La lutéine et la zéaxanthine sont des pigments présents dans le cristallin et la rétine de l’oeil. Ils absorbent les rayons U.V. et jouent le rôle d’un filtre protecteur pour les cellules de la rétine. Chez l’homme, le risque de cataracte est inversement proportionnel à la quantité de lutéine ingérée. Une supplémentation est également conseillée chez des personnes souffrant de dégénérescence de la rétine (dégénérescence maculaire). La lutéine protège spécifiquement les cellules en bâtonnets tandis que la zéaxanthine protège les cônes de la rétine.

Pour la petite histoire

Dans un premier temps le chat est un carnivore, dont la santé dépend d’un approvisionnement régulier en nutriments d’origine animale. A la différence du chien, il ne convertit pas le béta-carotène d’origine végétale en vitamine A.

Rôles dans l’organisme

Les caroténoïdes jouent un rôle d’antioxydant naturel et exercent une action stimulante sur le système immunitaire. En effet chez la chienne, le béta-carotène favorise la synthèse de la progestérone et des oestrogènes. De plus ces hormones sont impliquées dans les changements de comportement durant les chaleurs et permettent à l’utérus de se préparer à une éventuelle gestation. Par l’intermédiaire de ces hormones, le béta-carotène alimentaire fournit un environnement favorable au développement et à la survie de l’embryon. De ce fait il existe une synergie entre les différents pigments caroténoïdes : la lutéine permet la régénération de la zéaxanthine qui elle-même régénère le béta-carotène qui à son tour régénère le lycopène.

Sources naturelles

Les caroténoïdes se trouvent généralement dans les fruits et les légumes tel que : les carottes (béta-carotène), la tomate (lycopène), les oranges, le Tagète ou rose d’Inde, les citrouilles ainsi que le gluten de maïs (lutéine et zéaxanthine).