Le potassium

Le potassium ne pose pas de problème particulier, hormis en cas de diarrhée responsable de pertes importantes. Certaines maladies cardiaques ou rénales imposent de réduire ou au contraire d’augmenter les quantités apportées par l’aliment. Lors de traitement diurétique, l’apport en potassium mérite d’être augmenté.

 

Pour la petite histoire

Premier métal isolé par électrolyse, le potassium fut découvert par Davy en 1807 à partir de l’hydroxyde de potassium, ou potasse. Le symbole K provient du terme kalium, « potasse » en latin médiéval. Le potassium est un élément minéral majeur, métal alcalin, qualifié en nutrition de macro-élément minéral de par son importance quantitative pour l’organisme. C’est l’élément chimique de numéro atomique 19, de symbole K.

 

Son rôle dans l’organisme

Il joue un rôle majeur dans notre organisme. Sa baisse ou son augmentation dans le sang peuvent avoir des répercussions importantes sur la santé.

Cet élément minéral est essentiel au fonctionnement de la cellule en assurant, avec le sodium, l’équilibre de pression entre l’intérieur et l’extérieur de celle-ci, et en jouant des rôles importants dans son métabolisme énergétique. Le potassium a un grand rôle dans le fonctionnement cardiaque. Une acidification excessive de l’urine peut conduire à une carence en potassium. De ce fait une carence peut entrainer des problèmes cardiaques, des troubles de l’humeur, des crampes musculaires ou encore des fourmillements aux extrémités.

 

Sources naturelles

On le trouve aisément sous forme de sels minéraux. Chez l’homme, les meilleures sources de potassium sont : les bananes, les pommes de terre et patates douces; le chocolat en poudre non sucré, le concentré et la purée de tomates, les légumineuses, les figues, dattes, raisins et abricots secs. Mais également dans les fèves de soja, le persil et le chocolat noir 70%.