Le citrate de potassium

Le citrate joue un rôle inhibiteur sur la formation des calculs urinaires d’oxalate de calcium. Il peut se chélater avec le calcium pour former un sel soluble. Le calcium n’est alors plus disponible pour se lier à l’oxalate et former un calcul. Le citrate de potassium administré par voie orale est aussi un agent alcalinisant (il augmente le pH urinaire). L’alcalinisation urinaire a pour conséquence de diminuer l’excrétion de calcium dans l’urine et d’augmenter celle du citrate.

Pour la petite histoire

L’effet alcalinisant du citrate de potassium est à manier avec précaution car il peut induire parallèlement un risque de formation de calculs qui eux se forment dans une urine alcaline : les calculs de struvite et les calculs de phosphates de calcium.

Son rôle dans l’organisme

L’effet alcalinisant du citrate de potassium est intéressant pour lutter contre d’autres types de calculs qui se développent à pH acide : les calculs d’urate d’ammonium (une urine alcaline contient de faibles concentrations en ammoniac et en ions ammonium) et les calculs de cystine. Les calculs d’oxalate de calcium ne sont pas sensibles au pH urinaire mais l’alcalinisation permet indirectement de limiter l’excrétion de calcium dans l’urine.

Sources naturelles

Le citrate de potassium est un sel minéral.