La vitamine D

Chez le chiot de grande race, l’excès de vitamine D est beaucoup plus fréquent que la carence : il provoque des troubles sévères de l’ossification (ostéochondrose).

La carence en vitamine D induit :

Pour la petite histoire

Le pouvoir antirachitique de l’huile de foie de poisson est découvert en 1782 et la vitamine D est isolée en 1932. Liposoluble, elle est apportée à l’organisme par l’alimentation. Chez l’homme et les herbivores, une synthèse naturelle qui se fait par transformation des stérols cutanés sous l’action des rayons solaires. Pour être active dans l’organisme, elle doit se modifier à deux reprises dans le foie et dans le rein. À la fois vitamine et prohormone, la vitamine D est vitale pour la santé des os et des dents. En effet, elle joue un rôle essentiel dans le métabolisme du calcium dans l’organisme.

 

Rôles dans l’organisme

Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la régulation des métabolismes du calcium et du phosphore :

Sources naturelles

Les viandes et les végétaux n’ont quasiment pas cette vitamine. Ainsi, les sources naturelles dans lesquelles on la retrouve sont : les huiles de foie de poisson, les poissons gras (sardines, thons), le jaune d’œuf, le lait et ses dérivés. Deux voies permettent de couvrir les besoins quotidiens. D’abord, l’exposition au soleil puis la consommation d’aliments riches en vitamine D.