La lysine

La lysine est un acide aminé indispensable au chien et au chat : elle doit impérativement être apportée par l’alimentation pour permettre la synthèse de toutes les protéines de l’organisme. Un déficit en lysine chez un chiot ou un chaton entraîne par exemple un retard de croissance.

Pour la petite histoire

La lysine est très sensible à la chaleur : un traitement thermique trop agressif provoque une réaction avec les sucres (réaction de Maillard) ce qui rend la lysine indisponible pour l’organisme. Le lait trop chauffé entraîne par exemple une réaction entre lysine et lactose. Cette sensibilité particulière fait de la lysine un “traceur” intéressant pour contrôler la cuisson des aliments.

Son rôle dans l’organisme

Outre son rôle majeur dans la synthèse des protéines, des études ont montré l’intérêt d’une augmentation des apports alimentaires en lysine pour lutter contre l’herpès virose chez le chat. L’herpès virus félin fait partie des agents responsables des maladies des voies respiratoires supérieures chez le chat, réunies sous le nom de coryza félin. L’herpès virus provoque généralement des signes cliniques plus graves que les autres agents, au niveau oculaire surtout. Les chatons non immunisés peuvent en mourir. La supplémentation en lysine limite l’intensité de l’excrétion virale et des signes cliniques chez les animaux infectés.

Sources naturelles

La lysine est abondante dans les protéines animales, les viandes et la caséine du lait en particulier. Les protéines de soja en contiennent également beaucoup. En revanche, la lysine risque de manquer dans un régime basé sur l’utilisation de céréales, qui nécessite donc une supplémentation en cet acide aminé.