LES CHIFFRES

Les chiffres pour tout savoir sur le marché du petfood

LES CHIFFRES CLES

Principales données chiffrées de la profession

 

L’industrie française de l’alimentation animale en 20 chiffres (données économiques, source : adhérents FACCO 2019)

34

ADHERENTS

39

UNITES DE PRODUCTION

1 910 059

TONNES de produits fabriqués

Les ventes en France : 1 204 748 tonnes de produits vendus dont :
300 303 tonnes d’aliments humides (chiens/chats)
840 902 tonnes d’aliments secs (tous animaux)

24 629 tonnes d’aliments complémentaires.

A l’export : 48% de la production est exportée, soit 919 331 tonnes.
Une balance commerciale excédentaire de 659 millions d’euros.

 

Les matières premières utilisées :

1 600 000 tonnes de produits de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche sont valorisés,

dont 54% proviennent de France, 88% de l’Union Européenne. 12% provient des Pays Tiers.
288 000 tonnes de sous-produits de viandes d’animaux terrestres (volaille, porc, bœuf….)
et 23 000 tonnes de sous-produits de poissons (matières fraiches ou congelées)
1 093 000 tonnes de matières sèches (céréales, légumes et protéines animales déshydratées).

L’impact sur l’emploi : 6 500 emplois directs et plus de 14 000 emplois indirects,
soit 20 000 foyers français qui dépendent, pour tout ou partie, de l’industrie.

 

Les investissements dans la recherche :
147 millions
d’euros investis par l’Industrie pour améliorer les produits et la technologie des usines de production.

Les chiffres des animaux domestiques en France

Animaux domestiques : un foyer sur deux possède au moins un animal de compagnie !
50,1 % des foyers français possèdent au moins un animal et 43 % au moins un chien ou un chat.

Le détail de l’enquête FACCO/KANTAR-TNS (2018)

Début d’ascension pour la population canine ?

Si le chat continue sa percée au sein des foyers français, le chien ne semble pas avoir dit son dernier mot comme en témoignent les chiffres de la dernière enquête FACCO/KANTAR TNS conduite à l’automne 2018 auprès de 14 000 foyers français.

L’engouement pour le chat ne se dément pas. En dix ans, la population féline a bondi de près de 4 millions, passant de 10,7 millions en 2008 à 14,2 millions en 2018. Cette progression s’est faite au détriment de la population canine qui n’a cessé de décroître jusqu’en 2014. Alors que la France comptait 9 millions de chiens en 2000, ils n’étaient plus que 7,3 millions en 2014. Même s’il bénéficie toujours des faveurs des Français, le meilleur ami de l’homme s’est ainsi vu détrôné par le chat, jugé moins contraignant en termes de garde. Pour autant, l’année 2018 confirme la stabilisation du nombre de chiens déjà observée en 2016, et laisse apercevoir le début d’une ascension ! Par rapport à 2014, la population canine enregistre une augmentation de + 5% avec un peu plus de 400 000 nouveaux chiens dans les foyers des français. La stabilisation de l’urbanisation et du nombre de foyers avec enfants ne sont certainement pas étrangers au phénomène. Si possessions de chat et de chien suivent des chemins divergents, la passion des Français pour les animaux domestiques reste une valeur sure. 1 foyer français sur 2 possède aujourd’hui un animal familier, et 3% des foyers ont l’intention d’acquérir un animal en 2019.

 

Population des animaux domestiques exprimée en millions

nombre animaux domestiques

 

La possession de petits mammifères, et en particulier de lapins, connait un léger regain, retrouvant le niveau de 2008. Tandis que celle des poissons tend à se stabiliser. Les possesseurs d’oiseaux de cage et de volière sont de moins en moins nombreux, mais possèdent plus d’animaux en moyenne. Ainsi que le souligne Nelly Papapanayotou, Directrice chez KANTAR TNS, « dans un contexte de crise, l’animal est de plus en plus plébiscité, car il permet d’oublier ses petits problèmes quotidiens et de contrer la solitude. » Ceci est d’autant plus vrai pour le chat et le chien assimilés à un compagnon par plus de 60% des foyers possesseurs, voire un membre de la famille pour 59,7% des possesseurs de chien et 49,5% des possesseurs de chats. Depuis maintenant plus de vingt ans, l’enquête permet de collecter des informations sur la population et la possession d’animaux familiers en France. Conduite tous les deux ans auprès d’un panel postal de 14 000 foyers français, elle permet de mesurer les variations et d’identifier les éléments clés qui sont à la base de la possession d’animaux familiers.

 

Profil des possesseurs

profils animaux domestiques

 

 

Catégories d’Agglomérations

agglo animaux domestiques

 

Taux de possession par foyer

 

 

France :

Première population Européenne de chiens & chats

Evolution de la population d’animaux domestiques canine et féline
(exprimée en millions)